logo

Soldes d’Été : le webmarketing pour se démarquer

soldes

Mercredi 26 Juin, le coup d’envoi des soldes d’été 2019 sera donné. Durant 6 semaines, commerçants et consommateurs tenteront de trouver un consensus autour des invendus de l’année. En cette période de concurrence accrue, la maîtrise du webmarketing semble être la meilleure manière de tirer son épingle du jeu.

C’est l’un des moments forts de l’année dans l’univers du BtoC. Les soldes d’été, autrefois très attendue par les consommateurs, semblent peu à peu perdre de leur influence avec l’émergence du e-commerce. Du Mercredi 26 Juin au Mardi 6 Août, les commerçants de France Métropolitaine auront l’autorisation de proposer leurs articles à prix réduits. L’objectif, écouler les stocks tout en renflouant les caisses. Pour cela encore faut-il pour les marques attirer l’attention sur leurs bons plans du moment.

Ces dernières années, on observe une évolution des processus d’achat, délaissant petit à petit les points de ventes physiques au profit des sites e-commerce. Éviter les foules, profiter des bons plans, délais de réflexion plus importants, nombreuses sont les justifications pour expliquer ce changement de mode de consommation. Loin de desservir les enseignes, cette digitalisation des achats a permis aux professionnels du marketing de développer de nouveaux outils au service de la personnalisation des offres et des services. Comprendre le client pour mieux le servir et lui conseiller des produits susceptibles de lui plaire, c’est l’un des enjeux du webmarketing.

La bataille de l’image sur les réseaux sociaux

La prise de puissance des réseaux sociaux en font aujourd’hui un atout indispensable au webmarketing. Il est alors nécessaire pour les marques de façonner leur image de manière à créer un véritable univers de marque digital. Principalement basé sur des éléments visuels forts et symboliques, il contribue à se fondre dans le quotidien des consommateurs pour les aider à construire leur propre identité, leur propre style. Des plateformes comme Instagram deviennent ainsi d’excellents médias pour mettre en scène les produits vendus.

La data au cœur du webmarketing

Véritable nerf de la guerre en webmarketing, l’obtention des données personnelles des clients permet de d’établir des campagnes ultra personnalisées et ainsi d’augmenter la fréquence d’achat et le panier moyen. Pour inciter les visiteurs à laisser leurs données, les marques ont développé le concept de « ventes privées ». En échange de promotions, les consommateurs offrent leurs informations personnelles. Deux outils de marketing direct deviennent alors primordiaux : la Newsletter et le Push SMS.

          La Newsletter :

Véritable atout de marketing direct, la Newsletter consiste à envoyer un e-mail directement à la cible. Utilisée pour avertir des bons plans, des nouveautés, ou tout simplement pour informer les clients/prospects à propos de la marque, la Newsletter s’est révélée indispensable ces dernières années.

Si bon nombre de marques l’utilisent, le modèle initial de newsletter ou « mailing » semble s’essouffler. En effet, la fréquence et le nombre constant d’actions menées simultanément par différents annonceurs les rendent moins impactantes.

Cependant, le développement d’un nouveau modèle, basée sur la personnalisation semble trouver son public. En proposant un contenu ciblé en fonction des attentes de la cible, la campagne promet  un taux d’ouverture ainsi qu’un taux de conversion plus important.

          Le Push SMS :

Moins utilisé et pourtant bien plus efficace, le Push SMS s’est largement développé ces dernières années. Il consiste à envoyer massivement une information par SMS à une base de données clients/prospects. Le message est envoyé directement au client pour l’informer d’une vente privée, d’une ouverture exceptionnelle ou tout autre type d’informations. L’importance du téléphone mobile dans le quotidien de chacun permet un taux d’accès à l’information beaucoup plus élevé.

Aussi efficace soit-elle, cette méthode doit être utilisée à bon escient et avec beaucoup de minutie. En effet, elle peut rapidement être perçue comme trop intrusive et mal perçue par les clients. Une utilisation abusive pourrait conduire à une hostilité du client vis-à-vis de la marque.



Les commentaires sont fermés.