logo

5G : vers une nouvelle révolution industrielle ?

Le lancement de la 5G est un enjeu à l’échelle mondiale. Attendue en France d’ici 2020, la 5ème génération de technologie mobile sans-fil promet de favoriser une véritable révolution dans nos sociétés contemporaines. Explications.

5g

Moins de 10 ans après le lancement du réseau 4G et alors que celui-ci n’est pas encore entièrement déployé, la prochaine génération de technologie mobile sans-fil est déjà au cœur des débats à l’échelle mondiale. La sur-utilisation du réseau 4G qui entraînera bientôt sa saturation, pousse aujourd’hui industriels et pouvoirs publics à accélérer sur le réseau de demain. Hors de question pour ces acteurs d’aborder la 5G avec un train de retard, comme ce fut le cas pour la 4G.

Fin 2017, l’Union Européenne établit une feuille de route définissant le calendrier général du déploiement de l’Ultra Haut Débit dans l’Union. Signe de l’enjeu majeur que représente cette technologie clé pour les instances européennes. L’objectif à l’échelle continentale étant qu’au moins une grande ville de chaque Etat membre soit couverte par la 5G à l’horizon 2020.

Le déploiement de la 5G en France

Encadré par l’ARCEP, Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes, le déploiement de la 5G en France avance progressivement. En Février 2018, Orange et Bouygues Telecom lançaient leurs premiers tests. Tandis que l’opérateur historique s’attelait au Nord de la France, à Lille et Douai, Bouygues développait ses tests du côté de Bordeaux et de Mérignac.

En Janvier 2019, Bouygues Telecom prenait même une longueur d’avance en passant le premier appel 5G « en conditions réelles » à Lyon. Un appel rendu possible par la collaboration de l’opérateur français avec le géant Américain Qualcomm (dont le modem 5G Snapdragon X50 est installé dans le téléphone mobile utilisé lors du test) et le Suédois Ericsson (qui fabrique les antennes-relais utilisées par l’opérateur français pour acheminer les télécommunications).

Les 3 grands opérateurs français Orange, SFR et Bouygues pourront poursuivre leurs tests courant 2019 avec l’ouverture de sites pilotes grandeur nature. Si ceux-ci s’avèrent concluants, les premiers déploiements et l’ouverture des premiers services 5G devraient intervenir en 2020, après l’attribution des fréquences. Cependant, la 5G ne devrait pas livrer l’étendue de son potentiel avant 2025.

La 5G : Qu’est-ce que ça va changer ?

Si la 5G a pour but premier de favoriser l’émergence et la généralisation de certains usages en augmentant considérablement la puissance des débits et en réduisant le temps de latence, elle devrait apporter de nombreuses nouveautés. En effet, celle-ci ne doit pas être perçue comme le prolongement de la génération précédente, mais plutôt comme une innovation aussi importante que le moteur à explosion ou l’électricité selon la société américaine Qualcomm.

Une nouvelle révolution industrielle donc qui devrait marquer l’entrée de notre société actuelle dans une ère connectée. Smartphones, Tablettes, PC, mais aussi objets ou voitures connectées, la 5G permettra une connexion internet Ultra Haut Débit fiable et permanente pour traiter un volume de données toujours plus important. Une avancée considérable pour la domotique donc et pour l’internet des objets. À terme, le réseau 5G devrait même être capté dans les airs, à bord des avions de ligne.

En proposant un débit aussi puissant que la Fibre Optique, le réseau 5G offrira de nouvelles perspectives d’évolution, mais également de nouveaux usages.

Déjà des interrogations autour de la 5G

Avant même d’exister, ce réseau révolutionnaire soulève déjà plusieurs interrogations, notamment en termes de sécurité. Au cœur de ces inquiétudes, la compagnie chinoise Huawei. Les Etats-Unis tiraient la sonnette d’alarme en début d’année quant aux risques d’espionnage que pourrait représenter l’arrivée de Huawei dans la 5G. Le pays de l’Oncle Sam redoute en effet que les données transitant par les équipements de la firme finissent par être scrutées par le pouvoir chinois.

Ces informations sont toutefois à relativiser. En effet, Huawei est aujourd’hui le seul sur le marché qui propose l’intégralité de la technologie réseau 5G clé en main. Un train d’avance par rapport à l’industrie américaine qui risque donc de perdre sa suprématie technologique, et donc son influence, notamment en Europe. Plusieurs pays de l’Union Européenne ont d’ailleurs réfuté les accusations provenant de l’autre côté de l’Atlantique.



Les commentaires sont fermés.